Combat de Ham-sur-Sambre

L'historique du 21 au 28 août 1914

 

Le 20 août, le 41eme, avant-garde de la brigade, arrive sur la Sambre. Il a pour mission de garder les passages de la rivière, depuis Ham-sur-Sambre jusqu'à Floreffe.
C'est le 21 août, à 1 heure du matin, que le 41eme entend pour la première fois quelques coups de fusil épars à droite et à gauche. A 10h25, le 75 tire sur une colonne allemande dans, le bourg de Jemmapes.

L'action s'engage alors devant Ham-sur-Sambre, défendu par le 1er bataillon, flanqué de la 8eme compagnie, tandis que le 2eme bataillon veille sur les passages à niveau de Mornimont et que le 3eme garde les ponts de Floreffe et de Franière. Le combat est rude de part et d'autre; l'artillerie et les mitrailleuses donnent.
Les Allemands, ne pouvant forcer le passage de la Sambre, se retranchent à la nuit et font déjà usage du fil de fer barbelé.

Pendant la nuit, le colonel Passaga visite le champ de bataille et félicite le ter bataillon de son héroïque défense.
A 23h30, l'ordre arrive de quitter de suite la Sambre et de se rassembler au nord de Fosse, en vue d'un engagement dans la direction d'Arsimont.
Le lendemain, le 2eme bataillon part du nord de Fossé, les hommes en tirailleurs, dans la direction d'Arsimont, où un corps à corps se produit, mais la situation générale oblige le haut commandement
à prescrire un repli de toutes les troupes. Le combat est rompu et la retraite entamée.

Le 26 août 1914, le régiment franchit la frontière en sens inverse.

 

 

extrait de l'historique sommaire du 41e
HENRI CHARLES-LAVAUZELLE